En Suède les parents véganes sont désormais formés en diététique

 

 Après les récents évènements en Belgique dont je vous ai parlé dans le dernier article j'avais envie de partager avec vous un pays qui réagit différemment à l'augmentation des familles véganes dans sa population: La Suède

Plutôt que de rejeter le véganisme la Suède a décidé de mettre en place un service d'information destiné aux parents véganes afin que ceux-ci gèrent au mieux l'alimentation de leurs enfants.

Une décision suite à 2 cas d'enfants malnutris

La Suède a aussi eu à gérer dernièrement comme la Belgique des cas d'enfants nourris de manière végane et considérés en état de malnutrition, un enfant de 18 mois et un enfant de 11 ans qui avaient tous les deux des courbes de taille ou de poids préoccupants.

Plutôt que de rejeter le véganisme en son entier la Suède a décidé de mettre en place un service d'information destiné aux parents véganes afin que ceux-ci gèrent au mieux l'alimentation de leurs enfants.

Cecilia Hedström, une diététicienne du Centre de santé pour enfants de Västra Götaland s'est exprimée sur le sujet dans le journal Göteborgs-Posten, elle a précisé que ces cas spécifiques de malnutrition sont extrêmement rares, je la cite: "Il est bon de donner à un enfant un régime végétalien, mais vous devez être vu, informé, et nous, à la BVC [càd les centres pédiatriques suédois], nous sommes les ambassadeurs des enfants."

Une détection aux 5 mois de l'enfant

Un système a donc été mis en place dans cette région suédoise du Västra Götaland, vers les cinq mois de l'enfant les parents ont habituellement un rendez-vous au BVC, il leur est demandé quelle alimentation ils comptent donner à leur enfant et en cas de régime végétalien il leur est offert de rencontrer un-e diététicien-ne afin de planifier ensemble une alimentation pour leur enfant.

Une initiative positive

Cette initiative est pour moi doublement positive, tout d'abord c'est une main tendue aux familles véganes, un lien qui peut se créer entre ces familles et un professionnel de santé. Et ensuite ce qui est important c'est que cet interlocuteur est compétent, il maîtrise l'alimentation végétalienne et pourra apporter des conseils pertinents aux parents véganes.

En France...

C'est ce qui manque profondément actuellement en France, il y a tout d'abord cette méfiance de la plupart des médecins envers le végétalisme et surtout un manque cruel d'information, peu de médecin, d'infirmiers ou de sages femmes en France sont actuellement compétents en matière de végétalisme.

Ce phénomène isole et marginalise les familles véganes qui auraient pourtant besoin comme tout parent de pouvoir contacter un professionnel de santé en cas de question au sujet de l'alimentation de leur enfant, ou au sujet de la complémentation, ou si leur enfant n'a pas d'appétit, toutes ces choses là qui arrivent quand on est parent.

Il existe cependant un groupe de médecins formés au végétalisme et ouverts sur le sujet: l'Apsares, fondée notamment par le Docteur Jérôme Bernard-Pellet.  

Personnellement je me félicite de cette initiative qui est une ouverture, un dialogue et qui permettraient que toutes les parties soient informées au mieux des spécificités du régime végane, que ce soit les pédiatres mais aussi les familles véganes.

 

Je remercie Chloé Ka pour le partage de cet article du Göteborgs-Posten que j'ai trouvé très intéressant et encourageant. À bientôt sur le blog!


L'article du Göteborgs-Posten

Le profil de Chloé Ka sur Instagram

Son site