Voyager loin et polluer plus - De l'intérêt de voyager local

 

Je vais vous raconter une petite anecdote qui m'est arrivée récemment et la réflexion que cela m'a inspirée

 

Il y a quelques jours je regardais des story sur Instagram et une blogueuse que je suis partageait son magnifique voyage au Laos. Dans la story suivante elle a partagé un article alarmiste sur l'environnement qui montrait qu'il fallait agir et changer nos façons de vivre de façon drastique. C'est une personne engagée, qui est végane, et qui n'est pas dans la surconsommation. Elle est sensibilisée au sujet et j'apprécie beaucoup sa personne et ce qu'elle partage. Dans ses story suivantes elle a continué de partager son voyage, l'avion qu'elle prenait pour aller visiter un autre endroit d'Asie et je me suis dit en fait elle ne se rend pas du tout compte que ce qu'elle fait là actuellement, partir de l'autre côté de la planète pour quelques semaines sans autre motif que des vacances est une pollution énorme et qui n'a pas de justification.

 

Je vais sur Youtube et je vois que PL Cloutier, un youtubeur québécois, a partagé une vidéo sur l'environnement, la pollution et dans le même vlog il décide de partir en vacances à Paris pour quelques jours. Une autre Youtubeuse québécoise que j'aime beaucoup Eve Martel, qui vit à Montréal décide de prendre l'avion jusqu'à Toronto pour visiter une maison décorée avec les nouvelles déco de Noël de Canadian Tire et ensuite je regarde une vidéo de Peter McKinnon qui décide comme ça sur un coup de tête de partir en hélicoptère pour prendre quelques photos (même s'il y a trop de soleil) et de pique niquer sur une petite île au milieu d'un fleuve.

 

Et là je me suis dit, mais on marche complètement sur la tête, on est actuellement dans une consommation effrénée et aveugle de l'avion comme si ce n'était rien, comme si ça n'avait aucune conséquence. Attention je ne critique pas ces youtubeurs, je ne suis pas là pour les juger, je vous parle d'eux parce qu'ils sont je trouve symptomatique d'un phénomène actuel.

La carte postale du voyage idyllique

C'est une véritable tendance de fond et qui touche même les milieux pourtant plus sensibilisés à la problématique environnementale. Il y a cette image très forte et séduisante du voyage formateur, qui dépayse, qui vous fait oublier tous vos soucis quotidiens, avec ses paysages à couper le souffle et ses populations accueillantes, qui vous rebooste pour l'année et vous donne des souvenirs impérissables.

 

Ce voyage qui est partagé sur les réseaux sociaux et qui fait à son tour rêver les gens qui regardent et inscrit en eux cet objectif d'aller aussi un jour en Asie, dans le Pacifique, (...), même plus besoin aux compagnies aériennes et de voyage de payer de faire de la publicité car leurs meilleurs agents commerciaux ce sont tous ces gens comme vous et moi qui partageons sur les réseaux nos expériences.

 

Cependant on oublie dans ce tableau idyllique ce que cet escapade a coûté environnementalement, la pollution engendrée par toutes ces heures d'avion, ce bilan carbone catastrophique.

Un comportement d'un autre temps

On est en plein dans ce phénomène actuellement et pourtant ce sont des comportements déphasés d'un autre temps, d'une autre époque, une époque où on n'avait pas conscience de la pollution des engins motorisés, de la fragilité de la nature et des choses désastreuses que nous lui faisions subir. Il reste encore énormément de reliquats de cette période d'aveuglement écologique: les objets à usage unique comme les bouteilles en plastique, les montagnes de pub papiers, manger de la viande à chaque repas, toutes ces aberrations écologiques et le voyage de l'autre côté de la planète en fait partie.

 

Le problème réside dans le fait que l'impact écologique de ces gestes n'est pas connu de tous, l'information est là, elle est disponible mais elle ne fait pas partie de la conscience collective, ce n'est pas une évidence.

 

Il y a une inertie en général dans l'évolution des comportements humains, la cigarette par exemple: pendant longtemps on ne savait pas que la cigarette était toxique, elle était même au contraire réputée ouvrir les poumons. Puis ensuite la science a démontré la nocivité de la cigarette mais elle était rentrée dans nos vies, il faudra encore du temps pour qu'elle sorte des usages. Les voyages en avion sont dans une phase antérieure, ce n'est pas encore un fait accepté de tous qu'ils faudrait les limiter au maximum, il faudra je pense encore du temps avant que la consommation kleenex des avions diminue, j'espère juste que nous avons encore le temps de changer et d'arrêter les dégâts.

 

Sur ces paroles aux sombres présages, j'ai une bonne nouvelle. La bonne nouvelle c'est qu'il n'est pas nécessaire d'aller loin pour voir des paysages à couper le souffle, pour débrancher de votre quotidien et pour rencontrer d'autres cultures (car la France est multiculturelle et en plus entourée de pays passionnants).

De l'intérêt de voyager local

On peut voyager autour de chez soi et en retirer énormément, la France est un des pays qui attire le plus de touristes chaque année, donc il y a tout un réseau d'hôtels, de campings, de gites, de chambres d'hôtes et d'une variété énorme suivant ce que vous recherchez. Vous avez la ville, la campagne, la montagne, la mer, la forêt et parfois à 2 pas de chez vous.

 

Et en plus comme vous n'allez pas loin vous n'êtes pas obligé-e de rester au même endroit ou de tout faire en deux semaines d'affilée, vous pouvez très bien partir pour 3 jours quelque part et le mois suivant reprendre 2 jours de vacances pour une autre escapade etc.

 

On peut sortir de ce format étriqué du "voyage de vacances" qui est toujours dans un lieu et dans un temps donnés (en général 2-3 semaines), et qui constituent en fait des facteurs très limitants et envisager les choses complètement différemment.

Sortir du format étriqué du voyage géographique

Je vais vous proposer une alternative complètement différente, on sort complètement du format voyage de vacances et ça va peut-être vous sembler incongru au début genre quel est le rapport?

 

On imagine par exemple que votre rêve c'est d'aller en voyage en Asie, vous avez envie de découvrir la culture orientale, admirer les paysages, manger de la nourriture locale, être dépaysée... Vous pouvez vivre ces éléments là facette par facette et trouver par exemple une association qui fait des stages de cuisine asiatique, de massage thaïlandais, d'estampe japonaise... Tout est possible et dans toutes les thématiques, vous pouvez très bien apprendre le flamenco, la danse polynésienne (et en plus vous vivez et ressentez ces danses dans votre corps au lieu de seulement regarder des danseurs sur votre lieu de vacances), la liste est infinie et en plus vous pouvez vous immerger dans cette culture qui vous intéresse non pas seulement 15j, le temps limité d'un séjour, mais pendant longtemps, et vous immerger en profondeur dans cet univers différent.

 

Mes parents par exemple depuis quelques mois s'immergent dans un nouvel univers, l'élément déclencheur a été une démonstration de kung fu faite par un maître kung fu, ils ont décidé ensuite de découvrir le Tai Shi, mon père a commencé le kung fu et va voir un médecin chinois, ils découvrent et apprennent une nouvelle philosophie de vie, une façon d'envisager les aliments, son corps, sa santé, cela a même incité mon père a demandé sa mutation car il a eu le recul de voir qu'il était trop stressé dans son quotidien.

 

Vous voyez on peut voyager très loin sans faire de kilomètre. Et l'avantage est qu'on peut partager cette expérience avec des proches (qui ne seraient pas avec vous de l'autre côté de la planète), toujours dans l'exemple de mes parents: mon père va au kung fu avec Madenn un de ses petits fils, ils partagent ce moment ensemble je trouve ça super, ils vont pouvoir partager etw échanger sur le sujet; le voyage culturel devient alors également un voyage familial et émotionnel.

 

C'est sûr que votre voyage dans les Vosges sera moins glamour que 15 jours en Indonésie, en Australie ou en Nouvelle Zélande, mais ce voyage vous le faites pour vous, pas pour l'image que vous donnez aux autres. Je dirais même que personnellement votre voyage a bien plus de valeur à mes yeux, nous avons besoin d'établir un contre poids à cet surenchère du voyage exotique sur les réseaux sociaux et montrer qu'on peut voyager, vivre intensément, être dépaysé de manière locale sans que le bilan carbone de votre expérience soit un cauchemar, je trouve ça tellement plus beau.

 

Dans la région ici par exemple à quelques kilomètres de la maison j'ai envie d'aller voir avec les enfants certains étangs qui sont magnifiques apparemment, il y a des ruines de châteaux forts à visiter, la ligne Maginot, la frontière allemande est à 30 minutes de route, il y a un marché du Moyen Âge une fois par an juste à côté, des stages de découverte des plantes sauvages, des fouilles archéologiques pas loin, des ateliers de théâtre pour enfants, des artisans qui partagent leur passion dans leur atelier, des jardins classés, un golf, une tourbière, des cristalleries, y énormément de choses et je pense beaucoup de gens ne soupçonnent la richesse des activités qu'il y a autour d'eux.

 

Beaucoup des activités que je viens de vous citer sont gratuites, ou à tarif préférentiel réduit pour les étudiants, les bénéficiaires du rsa ect. C'est l'un des avantages possible à voyager local, cela peut être économique suivant ce que vous faites.

 

Il est vrai que si votre budget est limité, cette nouvelle façon d'envisager les choses va peut-être vous demander de repenser votre budget: l'argent que vous économisez toute l'année pour aller 15j au soleil vous pourriez décider de l'investir dans une activité épanouissante que vous feriez une fois par semaine, et cela vous conviendra peut-être plus d'avoir 2h pour vous toutes les semaines plutôt que d'avoir tout concentré dans seulement 2 semaines de votre année.

 

Un autre avantage à cette alternative au voyage exotique est que cela ne demande pas forcément de planifier, certaines de ces activités peuvent se faire de manière impromptue, on a l'après-midi de libre, il fait beau et paf on peut aller faire quelque chose de plaisant, seul-e ou accompagné-e.

 

D'être ouvert à cette alternative va peut-être vous inciter à devenir plus actif et avoir plus d'initiative, vous allez rencontrer de nouvelles personnes lors de ces sorties/activités qui peut_être compteront dans votre vie, vous allez peut-être acquérir de nouvelles habiletés, améliorer votre forme, découvrir de nouvelles passions mais surtout, avant tout, dans tous les cas vous vous accordez un temps pour vous, une respiration.

Par où commencer?

Si vous ne savez pas trop par où commencer, vous pouvez demander à vos proches des idées, les sites d'Office du tourisme sont bien ils listent plein de choses à faire dans votre coin, vous pouvez trouver des blogs qui sont centrés sur votre région et si par exemple vous avez des enfants qui aiment les challenges, l'aventure plus que visiter vous pouvez aussi chercher ensemble des balises de geocaching.

 

En fait pour réussir à trouver un équivalent satisfaisant et local au voyage sous les tropiques il va falloir que vous fassiez une petite introspection et que vous vous interrogiez sur ce que vous désirez réellement retirer de ces vacances rêvées, quelles sont vos motivations profondes, quelques exemples: vous voulez vous déconnecter de votre quotidien, vous voulez une coupure totale, vous voulez vous reposer, ou encore être dépaysé, vous voulez être dans un endroit où tout est à disposition comme dans certains resorts et pas vous prendre la tête, vous voulez être au milieu de la nature, prenez conscience de ce qui vous guide, de vos aspirations et ce sera ensuite plus facile pour vous de rechercher une alternative éthique écologiquement.