Les plantes d'intérieur toxiques (a-m)

 

Toutes les plantes de maison ne sont pas inoffensives, certaines sont allergisantes, d'autres sont irritantes et parfois même mortelles. Il est bon d'être informé de la toxicité des plantes que l'on possède, surtout quand on vit avec des enfants ou des animaux :)

Cette liste contient toutes les plantes en pot qui peuvent se retrouver dans nos maisons, mais également les plantes ou parties de plantes qui peuvent faire partie de décorations ou d'objets artisanaux, et qui pour certaines sont particulièrement toxiques.


Abrus à chapelet

On ne trouve pas la plante de l'abrus à chapelet dans nos intérieurs mais on peut trouver ses graines sous forme de colliers, bracelets, boucles d'oreille et autres objets décoratifs. Ce sont de jolies graines brillantes de couleur rouge et noir et d'une longueur de 5 à 8 mm environ. Les graines de l'abrus à chapelet (Abrus precatorius) contiennent une substance chimique extrêmement toxique appelée abrine, une protéine qui inactive les ribosomes. On la considère comme l'une des toxines végétales les plus toxiques connues. Une seule graine bien mastiquée peut suffire à tuer un humain adulte.

Partie toxique: les graines

Symptomes généraux de l'intoxication: caecum rouge et enflammé, diarrhée, douleurs abdominales, mucus gris dans l'estomac, muqueuse gastrique violette, nausée, œdème cérébral, vomissement, mort


Alocasia

Aussi appelée Oreille d'éléphant, l'Alocasia cause des irritations cutanées caractérisées par une sensation de brûlure. Les feuilles et la tige contiennent des cristaux d'oxalate de calcium. La sévérité des manifestations (surtout après ingestion et contact avec la bouche) laisse penser à la présence d'une substance toxique encore inconnue.

Parties toxiques: les feuilles, les tiges

Symptômes généraux de l'intoxication: irritation, sensation de brûlure


Aloe

L'aloès (Aloe barbadensis) est l'Aloe vera employé en cosmétique. Le latex qu'on trouve sous la peau de la plante peut une fois ingéré avoir une action cathartique parce qu'il irrite le gros intestin. Une ingestion excessive de latex peut également entraîner une néphrite, et le contact avec la plante peut provoquer une dermatite de contact.

Partie toxique: le latex

Symptômes de l'intoxication: catharsie (purge semblable à celle d'un laxatif), néphrite (Inflammation du rein), dermatite


Alstromère

L'alstromère est une plante d'intérieur allergisante. Elle peut provoquer un eczéma érythémateux, sec, hyperkératosique, accompagné de fissures douloureuses. Les ongles ont alors un aspect dystrophique, l'eczéma peut devenir diffus et recouvrir la totalité des mains. Ces symptômes peuvent être retrouvés sur toute autre partie du corps ayant été en contact avec l'allergène de la plante. La disparition des symptômes ne se produit qu'après plusieurs semaines d'éviction de la plante.

Partie toxique: la fleur, la feuille, la tige

Symptômes de l'intoxication: eczéma


Amaryllis belladone

L'amaryllis belladone (Amaryllis belladonna) est une plante ornementale couramment vendue pour ses fleurs d'hiver. L'ingestion des bulbes a produit des empoisonnements chez l'humain. La principale toxine en cause est la lycorine.

La lycorine est un alcaloïde qu'on trouve dans les plantes des genres Amaryllis, Clivia et Narcissus, ainsi que dans Galanthus nivalis. Comme cette substance n'est présente qu'en petites quantités dans les espèces du genre Amaryllis, seule l'ingestion de grandes quantités de bulbes peut produire des symptômes.

Partie toxique: le bulbe

Symptômes de l'intoxication: diarrhée, nausée et vomissement.


Ananas

L'ananas contient des cristaux d'oxalate de calcium qui peuvent être à l'origine d'irritations cutanées. L'action des cristaux d'oxalate de calcium est favorisée par les épines sur le bord des feuilles qui leur permettent le passage de la barrière cutanée. La broméline, enzyme kératolytique présente dans la plante, renforce cette irritation. Les fruits de l'ananas contiennent également de l'acrylate d'éthyle, une substance sensibilisante.

Les dermites par irritation sont caractérisées par des lésions cutanées de type coupure et sensation de brûlure. Les dermites allergiques se traduisent par des éruptions et des modifications de l'épiderme.

Partie toxique: feuilles, fruit

Symptômes de l'intoxication: dermite


Anthurium

L'Anthurium andraeanum contient des raphides (cristaux) d'oxalate de calcium qui, lorsqu'elles sont ingérées, provoquent une enflure douloureuse de la bouche et de la gorge. Ces cristaux pénètrent facilement les muqueuses, ce qui produit une irritation. La plante contient également des protéines toxiques non identifiées.

Partie toxique: feuilles et tiges

Symptômes de l'intoxication: ampoules, dysphagie (difficulté à avaler), voie enrouée.


Avocatier

L'avocatier (Persea americana) produit un fruit exotique bien connu. Dans les habitations, on met souvent le noyau en terre pour produire une plante feuillue. On doit empêcher les animaux de compagnie de manger les feuilles, et on doit également empêcher les feuilles de tomber dans les aquariums.

L'ingestion de feuilles et d'écorce d'avocatier par des bovins a provoqué la congestion des poumons, une mammite, un oedème des tissus, une diminution de la production de lait et la mort (dans des cas où des grandes quantités de feuilles avaient été consommées). Chez les autres espèces de mammifères qui ont été intoxiquées par l'ingestion d'avocatier, les symptômes étaient semblables.

Partie toxique: feuilles, graines, rameaux

Symptômes de l'intoxication: inconnus


Avoine

On trouve parfois en décoration dans les maisons des bouquets d'avoine, des couronnes, ainsi que des bouquets des moissons. L'avoine (Avena sativa) peut provoquer des intoxications au nitrate. Les observations permettent de penser que l'humidité présente sur le foin d'avoine favorise la réduction bactérienne du nitrate en nitrite, qui est plus toxique. 

Partie toxique: feuilles, tige

Symptômes de l'intoxication: cyanose, démarche chancelante, faiblesse, tremblements, mort


Azalée

Les rhododendrons et les azalées font partie de la famille des bleuets et possèdent tous des feuilles et des fleurs toxiques. Il faudrait cependant consommer les feuilles de ces plantes en grande quantité pour tomber malade. Autrefois, les amérindiens de l’État du Delaware buvaient une infusion de canalete (plante sauvage de la famille des bleuets) pour mettre fin à leurs jours.

À petites doses, notre tube digestif est capable de transformer les andromédotoxines (toxines contenues dans les feuilles et fleurs d'azalées) en composés inoffensifs. Par conséquent, les décès causés par la consommation d’azalées sont rares chez les humains. Les personnes qui en consomment beaucoup souffrent de nausées, de vomissements, de troubles abdominaux et d'une baisse de la pression artérielle. Les gens qui mangent régulièrement du miel contaminé peuvent également souffrir de symptômes chroniques semblables.

En général, les intoxications par ingestion de la plante ne sont pas graves car l'amertume ressentie est suffisamment désagréable pour arrêter d'en manger, ce qui n'est pas le cas lorsque l'on mange du miel contaminé.

Partie toxique: feuilles, fleurs

Symptômes de l'intoxication: nausées, vomissements. En cas d'ingestion massive : troubles cardiaques, hypotension, somnolence


Bois d'arc

Le Bois d'arc (Maclura pomifera) peut se retrouver sous forme de Bonsaï dans votre intérieur. La sève laiteuse produit des dermatites chez les personnes qui y sont sensibles. On ne sait pas avec certitude si la sève de la plante est un irritant, un agent sensibilisant ou les deux à la fois.

Partie toxique: jus de la plante

Symptômes de l'intoxication: dermatite


Cactus candélabre

Le cactus candélabre (Euphorbia lactea) est une plante ornementale d'intérieur. Le latex (jus) de la plante contient un irritant puissant qui agit lorsqu'il entre en contact avec les muqueuses et les yeux, il provoque alors une vive sensation de brûlure et une kératoconjonctivite.

Partie toxique: latex

Symptômes de l'intoxication: keratoconjonctivite (inflammation de la cornée et de la conjonctive de l’œil)


Caladium

Toutes les parties de cette plante contiennent des cristaux d'oxalate qui, s'ils sont ingérés, peuvent produire une forte irritation, brûler et irriter les lèvres.

L'ingestion de substances contenant des raphides (cristaux) d'oxalate irrite les parties molles de la bouche et parfois la gorge chez les humains et les animaux. L'enflure des tissus produit une douleur et une sensation de brûlure qui disparaît peu à peu. On peut administrer des liquides froids ou des analgésiques. Les oxalates, qui sont insolubles, ne produisent pas d'intoxication systémique.

Partie toxique: feuilles, racines, tiges

Symptômes de l'intoxication: irritation de la bouche


Caoutchouc

Le figuier caoutchouc est de la famille des ficus (ficus elastica), et comme la plupart des ficus, son latex est toxique par ingestion ou contact et peut causer des irritations sur la zone de contact (peau, bouche ou muqueuses)

Partie toxique: latex

Symptômes de l'intoxication: irritations


Cerisier d'amour

Le cerisier d'amour (Solanum pseudocapsicum) est une plante ornementale d'intérieur qu'on cultive pour ses baies colorées. Il contient de la solanocapsine, un alcaloïde apparenté à la solanine. Des expériences ont permis de montrer que cette substance pouvait provoquer la mort, bien que cela soit peu probable parce que l'absorption de cette toxine en cas d'ingestion est très faible. On peut donc supposer que les enfants ou les animaux de compagnie qui ingèrent de petites quantités de feuilles ou de baies ne souffriront probablement que d'une gastro-entérite sans gravité et de vomissement.

Partie toxique: feuilles, fruits non mûrs, fruits mûrs

Symptômes de l'intoxication: douleurs abdominales, gastroentérite, vomissements


Chanvre

Occasionnellement, des animaux de compagnie ou des enfants ingèrent accidentellement de la marijuana (Cannabis sativa), qui est parfois entreposée dans des sacs de plastique. Un chien qui avait avalé des brownies au haschisch a montré divers symptômes: hyperactivité, vomissements, somnolence, démarche chancelante et yeux vitreux. Dans un autre cas, à Edmonton, un furet apprivoisé a mangé la plante; après avoir été pris de crises d'éternuements et d'ataxie, il est tombé dans le coma. Bien qu'on ne signale aucun cas de décès chez des humains, les parents devraient s'inquiéter très sérieusement des effets de l'ingestion accidentelle de marijuana chez un jeune enfant, qui peuvent aller jusqu'au coma.

Les résines présentes dans les feuilles ont un effet psychoactif chez les mammifères, y compris chez les humains.

Partie toxique: feuilles, fleurs

Symptômes de l'intoxication: agitation, démarche chancelante, inconscience, somnolence, vomissement


Chrysanthème

Le chrysanthème (Chrysanthemum indicum) et les hybrides cultivés sont des plantes ornementales vivaces cultivées à l'intérieur et à l'extérieur. Certaines personnes ont une dermatite de contact après une exposition prolongée aux chrysanthèmes de jardin.

Partie toxique: feuilles

Symptômes de l'intoxication: dermatite


Citrus

Les citrus (citrus, bergamotier, lime) sont de petits arbres ou arbustes plus ou moins épineux. Le principe toxique est dû à la présence de furocoumarines dans l'huile essentielle de citrus et est à l'origine de réactions phototoxiques suite à un contact avec les fruits de la plante.

Les signes typiques d'une phytophotodermatose (réaction cutanée anormale ou exagérée lors de l'exposition au rayonnement solaire, après contact avec une plante) se traduisent par un érythème prurigineux (type coup de soleil), accompagné de vésicules pouvant fusionner en grosses cloques. Il peut persister une hyperpigmentation de la peau, qui régressera par elle-même.

Les dermites allergiques de contact surviennent chez des personnes sensibilisées et se traduisent par un érythème œdémateux (gonflé), prurigineux (qui gratte), brûlant et douloureux.

Partie toxique: feuilles

Symptômes de l'intoxication: dermite, érythème œdémateux


Clivies

La clivie (Clivia miniata) est une plante ornementale d'intérieur qu'on cultive pour ses fleurs. Elle contient de petites quantités de lycorine, un alcaloïde. Les symptômes d'intoxication n'apparaissent qu'après ingestion de grandes quantités. Les enfants et les animaux de compagnie peuvent s'empoisonner avec cette plante.

Partie toxique: bulbe

Symptômes de l'intoxication: diarrhée, effondrement, paralysie, salivation, vomissement


Coleus

Le coleus contient dans ses feuilles des quinones qui peuvent causer aux personnes sensibilisées des lésions érythémato-squameuses, oedémateuses et prurigineuses (lésions rouges, qui pèlent, gonflent et démangent). Les poils à la surface des feuilles peuvent provoquer des irritations, mais pas besoin de contact pour qu'il y ait réaction, l'allergène est transporté par l'air.

Partie toxique: feuilles

Symptômes de l'intoxication: lésions et irritation de la peau


Colocasia

Appelé également colocase, taro ou gouet comestible, la colocasia contient dans ses tiges et ses feuilles des cristaux d'oxalate de calcium. Ces cristaux peuvent causer par contact des irritations cutanées caractérisées par une sensation de brûlure.

Partie toxique: feuilles, tiges

Symptômes de l'intoxication: irritation de la peau


Couronne d'épines

La couronne d'épines est aussi appelée Épine du Christ et Euphorbe, de son nom scientifique Euphorbia milii. La couronne d'épines (Euphorbia milii) est une plante ornementale d'intérieur dont le latex contient des substances caustiques et irritantes. Il irrite la peau et s'attaque aux muqueuses ainsi qu'aux tissus oculaires. L'ingestion peut irriter la bouche et l'estomac et produire des douleurs abdominales.

Partie toxique: latex

Symptômes de l'intoxication: ampoule, douleurs abdominales, irritation de la bouche


Croton

Le croton (Codiaeum variegatum) est une plante d'intérieur commune. L'ingestion de l'écorce ou des racines provoque des brûlures et une irritation de la bouche. Aux Indes, les jeunes feuilles sont consommées comme légume, mais on signale aussi des cas d'irritation. On signale des cas d'eczéma occasionnels dus à l'exposition répétée au latex de la plante.

Partie toxique: écorce, feuilles, latex, racines

Symptômes de l'intoxication: eczéma, irritation de la bouche


Cyclamen de Perse

Le cyclamen de Perse (Cyclamen persicum) est une plante d'intérieur dont les rhizomes contiennent de la cyclamine, une saponine toxique. Comme le rhizome a un goût âcre et se trouve dans le sol, les enfants et les animaux de compagnie ont peu de chance d'être exposés aux toxines en question. Il n'existe aucune information sur les quantités de saponines qui sont présentes, le cas échéant, dans le feuillage de cette plante.

Partie toxique: rhizome, tubercules

Symptômes de l'intoxication: inconnus


Datura

Le datura est une plante de la famille des Solanacées (comme la mandragore ou la belladone), qui peut se retrouver dans nos jardins à l'état sauvage, mais également en pot. Elle a de nombreux noms vernaculaires : herbe aux fous, pomme-épineuse, herbe-aux-taupes, chasse-taupe, herbe du diable, endormeuse, pomme poison, trompette des anges, herbe Jimson ou trompette de la mort, en référence à la forme de la fleur ou à la toxicité de ses fruits.

Elle est riche en alcaloïdes (hyoscyamine, scopolamine) dans tous ses organes. En cas d'ingestion d'une partie de la plante, les premiers symptômes apparaissent très rapidement: sécheresse de la bouche, diminution des sécrétions, troubles visuels, dilatation des pupilles, élévation du rythme cardiaque, faiblesse musculaire pouvant aller jusqu'à une incapacité à se tenir debout.

Les troubles du comportement, caractérisés par une désorientation spatio-temporelle, apparaissent ensuite et entraînent parfois une hospitalisation. L'individu est congestionné, sa face et son cou sont rouges, il a une parole incohérente ou peut être trouvé dans un coma profond. Il arrive que l'individu décède avant une prise en charge médicale. L'individu a des hallucinations visuelles, auditives, il ne reconnaît plus ses proches et semble vouloir attraper des objets imaginaires. Les hallucinations sont décrites par les usagers comme cauchemardesques souvent accompagnées de crises d'angoisse et de la perte des repères spatio-temporels. Le retour à la normale demande plusieurs jours. Il s'accompagne en général d'une amnésie totale ou partielle de l'épisode.

Partie toxique: feuilles, fleurs, nectar, fruits, graines

Symptômes de l'intoxication: sécheresse de la bouche, troubles visuels, tachycardie, hallucinations, amnésie, mort


Dieffenbachia

Dieffenbachia est une plante ornementale. La mastication d'une partie de la plante produit instantanément une vive douleur et une irritation des lèvres, de la langue et de la bouche ainsi qu'une enflure œdémateuse de la muqueuse buccale. Des bullae peuvent également apparaître (lésions remplies de fluide, semblables à une ampoule). La capacité d'élocution est souvent réduite ou perdue, et cet état peut durer plusieurs jours. La douleur et l'irritation peuvent également persister un certain temps, et l’œdème peut laisser une nécrose superficielle. Il est commun d'observer une salivation excessive.

Au cours de l'histoire, ces plantes ont été employées comme moyen de torture. Les effets apparaissent presque instantanément, c'est-à-dire avant que des parties de la plante puissent être avalées. Les liquides provenant de la plante peuvent également provoquer une inflammation et une dermatite de contact chez certaines personnes. Dans de nombreux cas, lorsque des humains entrent en contact avec les feuilles brisées de plantes du genre Dieffenbachia, des symptômes apparaissent en moins de cinq minutes et sont de courte durée. Les chercheurs en ont conclu que les inquiétudes concernant les complications dues à l'ingestion sont peut-être exagérées.

Au niveau de l’œil, le suc de la plante provoque une douleur aiguë accompagnée de photophobie, d'hémorragie conjonctivale et d'une baisse momentanée de la vision. 

Partie toxique: feuilles, tiges, suc

Symptômes de l'intoxication: brûlure, gonflement, desquamation, dysphagie (difficulté à avaler), aphonie, diarrhée, irritation de la bouche, respiration laborieuse, salivation, vomissement, photophobie


Epipremnum

Appelé également Pothos, l'épipremnum contient des cristaux d'oxalate de calcium. Il est à l'origine de dermites irritatives de contact et de dermites allergiques de contact.

Partie toxique: la plante entière, feuilles, tiges, racines aériennes

Symptômes de l'intoxication: dermites


Euphorbe effilée

L'euphorbe effilée (Euphorbia tirucalli) est un joli arbre ornemental d'intérieur. Son latex contient des substances caustiques et irritantes qui produisent des réactions de la peau, des muqueuses et des yeux. Lorsque le latex entre en contact avec la peau, il produit une brûlure grave et une inflammation. En cas d'ingestion, la bouche et l'estomac sont brûlés et irrités, il se produit une douleur et parfois une diarrhée. En Afrique orientale, il semble que l'emploi du latex de cette plante à des fins médicinales ait entraîné la mort d'un certain nombre de personnes.

Le latex de l'euphorbe effilée provoque une kératoconjonctivite s'il pénètre dans les yeux. Les symptômes sont une sensation immédiate de brûlure du globe oculaire et des paupières, un larmoiement et une photophobie. Après ces symptômes, il se produit un chémosis des paupières et de la conjonctive pendant 8 à 12 h (gonflement), la vision est embrouillée et la douleur augmente. Il se produit également une érosion de l'épithélium de la cornée, une baisse de l'acuité visuelle et un œdème de la cornée.

Partie toxique: latex

Symptômes de l'intoxication: brûlure, inflammation, diarrhée, cécité temporaire, kératoconjonctivite


Ficus

De la famille des Moraceae, le ficus ou figuier pleureur a un latex irritant. Cela est dû au enzymes protéolytiques qu'il contient. Ces substances vésicantes (irritantes) et corrosives peuvent causer des irritations de la peau et des muqueuses.

Partie toxique: latex

Symptômes de l'intoxication: irritations


Figuier de Barbarie

Le figuier de Barbarie est un Cactaceae. Les petits aiguillons qui sont à la surface des tiges pénètrent dans la peau au moindre contact. Ils déclenchent alors une réaction inflammatoire et la formation de micropapules prurigineuses (petites lésions en relief de la peau et qui démangent). Si les glochides contenues dans les aiguillons ne sont pas extraits de la peau, la peau peut se refermer et les emprisonner et provoquer alors une réaction inflammatoire auto-entretenue. La peau développe dans ce cas des granulomes.

Partie toxique: tige

Symptômes de l'intoxication: irritations


Grevillea

À l'état naturel, les Grevillea sont des arbres qui peuvent atteindre 50 mètres de hauteur. Grevillea Robusta est l'espèce la plus répandue comme plante d'intérieur. La feuille du Grevillea contient des dérivés du résorcinol, responsable de l'apparition d'un eczéma aigu sévère qui apparait 2 à 3 jours après avoir été en contact avec la plante. On observe une éruption érythémateuse (rouge) très prurigineuse (qui démange) sur les zones de contact.

Partie toxique: tige

Symptômes de l'intoxication: eczéma


Gui de chêne

Le gui de chêne (Phoradendron flavescens) est l'espèce bien connue qu'on emploie à Noël. L'ingestion d'un grand nombre de baies ou d'infusion préparée à partir de ces baies a empoisonné et tué des humains. L'ingestion de quelques baies déclenche des douleurs abdominales et une diarrhée. Une infusion préparée à l'aide de baies a causé la mort environ 10 h après l'apparition de symptômes de gastro-entérite aiguë suivis de collapsus cardiovasculaire.

Partie toxique: toutes les parties, fruits mûrs, feuilles

Symptômes de l'intoxication: arrêt cardiaque, gastroentérite, mort


Hortensia

L'hortensia (Hydrangea macrophylla) est une plante ornementale. Elle a causé des empoisonnements chez des humains qui avaient ingéré les bourgeons floraux. Chez les personnes sensibles qui sont exposés à l'hortensia, il peut apparaître une dermatite. On suppose que la toxicité de l'hortensia est due à l'hydragine, un glycoside cyanogénétique qui libère de l'acide cyanhydrique par hydrolyse.

Partie toxique: bourgeons floraux, feuilles

Symptômes de l'intoxication: coma, diarrhée, douleurs abdominales, érythème, gastroentérite, léthargie, vomissement


Houx

Le houx commun Ilex aquifolium est une espèce ornementale d'extérieur dont les feuilles d'un vert brillant et les baies rouges peuvent être vendues comme décorations de Noël. Elle a intoxiqué des enfants qui avaient mangé les baies. Kingsbury (1969) signale que ce sont les ouvrages européens antérieurs à 1889 qui mentionnent une dose mortelle de 20 à 30 baies, mais que cette quantité n'a pas été confirmée. Les symptômes en cas d'intoxication sont des vomissements répétés, la nausée et la diarrhée. En cas d'ingestion d'un grand nombre de baies, on doit faire vomir à l'aide d'un produit émétique.

Partie toxique: fruits mûrs

Symptômes de l'intoxication: diarrhée, nausée, vomissement


Jacinthe

La jacinthe est une Liliaceae dont le bulbe contient des cristaux d'oxalate de calcium. Le contact avec le bulbe peut être responsable d'irritations. La peau des doigts prend un aspect sec, fissuré, érythémateux et écailleux.

Partie toxique: bulbe

Symptômes de l'intoxication: irritations


Jacinthe des bois

La jacinthe des bois (Endymion non-scriptus) est une plante ornementale à bulbes qu'on fait pousser à l'extérieur ou en culture forcée à l'intérieur pour ses fleurs printanières précoces. Elle contient des glycosides qui sont chimiquement apparentés à la digitaline, un glycoside cardiotonique. Des bovins, un cheval et des humains se sont empoisonnés en la consommant. L'ingestion des bulbes, qu'on peut confondre avec des oignons, provoque les symptômes suivants: douleurs abdominales, diarrhée et pouls lent. La sève de la plante peut provoquer une irritation cutanée chez les personnes sensibles.

Partie toxique: bulbes, feuilles, fleurs

Symptômes de l'intoxication: diarrhée, douleurs abdominales, peau rougie, pouls lent


Joncquille

La jonquille (Narcissus pseudonarcissus) est une plante ornementale vivace qui fleurit au printemps et qu'on plante à l'extérieur. Elle est parfois plantée à l'intérieur pour le forçage d'hiver. Les parties aériennes et les bulbes provoquent une dermatite allergique chez les personnes sensibles. L'ingestion de bulbes de jonquilles provoque les symptômes suivants: douleurs abdominales, vomissements, nausée, étourdissements, frisson et parfois diarrhée. Comme les vomissements se produisent rapidement, il n'apparaît généralement pas de symptômes plus graves.

Partie toxique: bulbes, feuilles, fleurs, tiges

Symptômes de l'intoxication: conjonctivite, démangeaison, diarrhée, douleurs abdominales, dyspnée, érythème, étourdissement, eczéma, nausée, voie enrouée, vomissement


Kalanchoe

Kalanchoe daigremontiana est une plante ornementale d'intérieur. Cette espèce contient un glycoside cardiotonique qui a rendu malades des animaux de compagnie comme des lapins et des souris. Les chiens et les chats sont également exposés s'ils ingèrent des parties de la plante. Le long des marges des feuilles, Kalanchoe daigremontiana produit des plantules qui tombent et deviennent de nouvelles plantes. Ces plantules sont présentes en grand nombre autour du pot où pousse la plante, et les animaux de compagnie ou les enfants peuvent facilement les trouver. Comme ces composés n'ont été découverts qu'à une date récente, on doit être prudent avec toutes les espèces de Kalanchoe.

Partie toxique: feuilles, tiges (les feuilles contiennent plus de toxine que les tiges)

Symptômes de l'intoxication: inconnus


Lantana

Des enfants sont tombés malades et sont morts après avoir mangé des baies vertes de Lantana. Dans les régions chaudes du monde (par exemple en Floride ou en Australie), la plante pousse à l'extérieur.

L'ingestion de baies vertes de Lantana camara produit les symptômes suivants: vomissements, diarrhée, faiblesse, léthargie, cyanose, respiration lente et laborieuse, pupilles dilatées, ataxie, coma et dépression des réflexes des tendons profonds. L'autopsie a révélé une congestion des poumons et des reins, et l'intestin grêle était dilaté. Ces symptômes se sont tous produits après l'ingestion d'une quantité inconnue de baies vertes non parvenues à maturité. Étant donné la texture rugueuse des feuilles et des tiges, les enfants n'ont pas tendance à les manger. Le lavage d'estomac doit être effectué rapidement pour empêcher ou limiter les symptômes. Plusieurs auteurs ont signalé que les baies mûres n'étaient pas toxiques pour les humains.

Partie toxique: feuilles, fruits non mûrs

Symptômes de l'intoxication: ataxie (incapacité de coordonner les mouvements), congestion du foie, cyanose (coloration bleuâtre de la peau résultant d'un manque d'oxygénation du sang), diarrhée, dilatation des pupilles, faiblesse, inconscience, léthargie, myosis extrême (contraction de la pupille des yeux qui ne forme qu'un petit point sombre), respiration laborieuse, vomissement, mort


Laurier rose

Le laurier rose (Nerium oleander) est un arbuste ornemental d'intérieur. La plante est très toxique en cas d'ingestion des feuilles ou des tiges. Des humains sont morts après avoir consommé de la viande qui avait été placée sur des brochettes de laurier rose. L'ingestion d'une seule feuille peut intoxiquer une personne. Les feuilles séchées sont aussi toxiques. L'oléandrine est un glycoside cardiotonique qui est présent dans toute la plante, y compris dans le nectar des fleurs. On prétend que la fumée provenant de rameaux en combustion est toxique.

Les symptômes sont des vertiges, des douleurs abdominales, des vomissements, l'inconscience, des selles sanguinolentes et un pouls léger et rapide. Les symptômes apparaissent plusieurs heures après l'ingestion d'une quantité toxique.

Partie toxique: toutes les parties, feuilles, fleurs, jeunes pousses, tiges

Symptômes de l'intoxication: coma, diarrhée, douleurs abdominales, dyspnée, étourdissement, irritation de la bouche, nausée, somnolence, mort


Lierre commun

Le lierre commun (Hedera helix) est une plante grimpante ornementale d'intérieur et d'extérieur. Les feuilles et les fruits contiennent des saponines qui ont provoqué l'empoisonnement de bovins, de chiens, de moutons et d'humains. Les humains qui ont mangé les baies de la plante ont eu des symptômes pouvant aller jusqu'au coma. Deux substances contenues dans la sève peuvent causer de graves dermatites de contact chez les personnes qui y sont sensibles. Il se produit des lésions suintantes et des ampoules qui répondent lentement au traitement.

Partie toxique: feuilles, fruits mûrs, jus de la plante

Symptômes de l'intoxication: ampoules suintantes, coma, convulsions, diarrhée, érythème, paralysie, respiration laborieuse, spasmes musculaires, vomissement


Muguet

Le muguet (Convallaria majalis) est une plante ornementale vivace d'extérieur. Il contient des glycosides cardiotoniques ainsi que des saponines. Les ouvrages publiés font état d'empoisonnements et de décès de personnes qui avaient ingéré accidentellement les baies et les feuilles de ces plantes, et même qui avaient simplement bu l'eau du vase où on les avait placées. Frohne et Pfander doutent de la véracité du rapport concernant l'empoisonnement d'une personne ayant bu l'eau du vase où se trouvait le muguet parce que les résultats d'expériences menées sur des animaux n'ont apporté aucune confirmation allant dans ce sens. Cependant il reste que les ouvrages publiés font état d'empoisonnements chez des humains, et ces plantes doivent donc être considérées comme pouvant être toxiques.

Les symptômes d'ingestion de cette plante sont des battements cardiaques irréguliers et une peau froide et moite. Le coma et la mort par défaillance cardiaque peuvent survenir si de trop grandes quantités ont été ingérées.

Partie toxique: toutes les parties: feuilles, fleurs, fruits mûrs,racines

Symptômes de l'intoxication: dilatation des pupilles, douleurs abdominales, gastroentérite, mal de tête, nausée, vomissement




Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    mohammed_halib (jeudi, 17 mars 2016 16:41)

    Les feuilles de gui ne sont pas toxiques

  • #2

    Maman Végane (jeudi, 17 mars 2016 18:04)

    Bonjour Mohammed,
    Pour le gui de chêne, je me suis basée sur les informations données par le Système Canadien D'information sur la Biodiversité, je te donne le lien direct du gui, et apparemment les feuilles sont bien toxiques :) http://www.cbif.gc.ca/fra/banque-d-especes/systeme-canadien-d-information-sur-les-plantes-toxiques/toutes-les-plantes-nom-commun/gui-de-chene/?id=1370403266762

  • #3

    val (vendredi, 08 avril 2016 11:22)

    bonjour je voudrais savoir si les plantes dracaena et schefflera arboricola sont elles toxique pour les enfants .merci

  • #4

    Maman Végane (vendredi, 08 avril 2016 12:53)

    Bonjour Val,
    Le Schaefflera est toxique, sa sève est irritante et contient des oxalates, à éviter avec des enfants (http://www.jardins-interieurs.com/Brassaia-69), le dracaena présente lui aussi une légère toxicité (http://www.jardins-interieurs.com/Dracaena-128)
    Bonne journée :)

  • #5

    Lyse desjardins. (jeudi, 02 février 2017 22:09)

    Bonjour. Es çe vrai qu il y a des plantes d interieurs qui dégagent dans l air des oxalates et qu on peux avoir une réaction pour le système respiratoire . J ai beaucoup de plantes. Et je tousse beaucoup depuis plusieurs mois. Je me demande si ca peux dépendre de mes plantes. Merci